• Mamoune Spirit

Sucettes / tétines : attention de nombreux inconvénients

Les sucettes sont encore très répandues sur les bébés et jeunes enfants, pourtant elles ont de nombreux inconvénients.


1) Difficultés pour l'allaitement

La succion de la tétine est totalement différente de celle du sein. Les bébés que l’on habitue à celle-ci (de même qu'au biberon) peuvent avoir une difficulté à prendre le sein, en faisant une confusion sein-tétine. Cette difficulté à téter le sein peut même les amener à délaisser celui-ci. Il arrive également que cette mauvaise prise du sein entraîne des crevasses et lésions sur les seins.


2) Retards d’élocution et de langage

Un enfant qui a une suce dans la bouche risque de moins s’exprimer. De la même manière, un parent qui voit son enfant calme, en train de téter sa suce pourrait aussi être moins tenté de lui parler. Dans certains cas, cela provoque un zozotement, dû à l'usage prolongé de la suce qui donne un mauvais positionnement de la langue pendant que l’enfant avale ou parle.

Des chercheurs de la British Columbia University au Canada ont réalisé une étude montrant que les enfants ont besoin de reproduire les sons qu’ils entendent afin de mieux les assimiler. La tétine placée dans la bouche des enfants les empêche de bien articuler les mots, ils deviennent incompréhensibles lorsqu’ils s’expriment.


3) Frein au développement émotionnel

Les chercheurs de l'Université de Wisconsin-Madison ont montrés que les sucettes sont un frein au développement émotionnel des enfants. En effet, en imitant leur entourage, par le biais de mimiques, les bébés se construisent sur un plan émotionnel. Or avec une sucette un bébé est moins capable d’imiter les expressions de son entourage et donc de ressentir, et à terme de s'approprier les mêmes émotions. En plaçant des petits 6 à 7 ans devant des vidéos, ils se sont ainsi aperçus que les enfants ayant passé le plus de temps avec leur tétine en bouche étaient moins susceptibles de reproduire les émotions observées.

Donner une tétine au moindre pleur de bébé, c’est lui proposer la solitude plutôt que le réconfort et l'écoute de ses parents dont il a réellement besoin. C’est une manière d’imposer le silence laissant l’enfant seul face à sa demande, ce qui peut le pousser non seulement à ne plus se sentir écouté, mais aussi à moins communiquer. De plus, c’est également un risque à ce que ces enfants grandissent avec le réflexe de se réfugier toute leur vie vers un objet ( nourriture, se ronger les ongles, cigarette, alcool ou autre …) lorsqu’ils seront soumis à aux troubles émotionnels de la vie.


4) Effets néfastes sur le développement de la mâchoire et de la dentition

Ce corps étranger déforme les palais, les fosses nasales et favorise les otites et les obstructions nasales. La tétine a aussi un effet néfaste sur la mâchoire : en repoussant les dents, elle empêche les deux mâchoires de se placer l’une sur l’autre et provoque ainsi des déformations. De plus, le surplus de salivation dû à l’usage de la tétine entraine un lavage des dents plus difficile, et un risque élevé de caries. Selon le Dr Delhay-Thépaut, présidente de la FFO (Fédération Française d’Orthodontie) la tétine physiologique n’existe pas.


5) Nid à microbes et à germes

S’il est possible de la stériliser, il n’en reste pas moins que la tétine tombe souvent par terre avant d’être ramassée et remise à la bouche sans même avoir eu le temps d’agir, devenant ainsi un nid à microbes et germes. Elle est ainsi source d’infection à l’origine d’otites, du fait du lien entre la bouche, l’arrière de la gorge et la trompe d’Eustache qui relie le milieu de l’oreille.

Selon une étude menée par le Dr Niemelä à l’Université d’Oulu en Finlande, l’apparition d’otites moyennes aiguës diminue chez les enfants qui n'ont pas de sucettes.


6) La nuit si elle tombe, il faut se lever pour la remettre

Même si il y a plusieurs tétines dans le lit, qu'elles sont attachées, il y a toujours un moment où la tétine n'est plus accessible, et il faut se lever en pleine nuit pour la remettre.


7) Dépendance contraignante

Certains enfants deviennent complètement accrocs à cet objet synthétique. Pour les parents il faut mieux qu’ils pensent toujours à la prendre et ne la perdent pas. Car sinon c’est à proprement parler : la fin du monde. Il n’est pas rare non plus de voir des enfants qui refusent catégoriquement de changer de tétine. Malheur à celui qui tenterait d’échanger la précieuse avec un objet neuf et moins ragoutant que celui qui se voit fidèlement sucé et mâchouillé depuis plusieurs mois.



4 vues0 commentaire