• Mamoune Spirit

Accouchement sans péridurale : 6 avantages

Accoucher est un acte naturel et profondément ancré dans les capacités de la femme. Pourtant ces dernières années, l'accouchement est devenu un acte bien souvent ultra médicalisé.


Personnellement comme mon premier je ne souhaite pas la péridurale. Mais pourquoi ce choix est si décrié en France ? Le personnel médical est très peu formé à l'accouchement psychologique, je l'ai appris à mes dépends lors de mon premier accouchement. Pour eux, c'est bien plus simple d'injecter la péridurale, et d'avoir une femme qui ne gémit pas trop et se plie volontiers aux contrôles et monitoring. En France le taux de péridurale (75%) figure parmi les premiers au monde. Les femmes sont souvent pas assez informées, et l'équipe médical est souvent insistante pour la péridurale.


Pourtant l'accouchement sans péridurale comporte de très nombreux bienfaits.


1) Accélère le travail

La péridurale limite les sensations, et donc la bonne poussée. Elle peut également ralentir voir stopper les contractions. En ne poussant plus aux moments clés, ou avec une force insuffisante, la femme ne devient plus capable de faciliter l’expulsion de votre bébé.


2) Moins de risque d'avoir recours à des complications

Avec la péridurale, il y a plus de risque d'avoir recours aux instruments (ventouse et forceps) , une épisiotomie et même de terminer en césarienne d'urgence.


D’après l'étude parue dans l’American Journal of Obstetrics and Gynecology concernant des femmes ayant choisi d’accoucher avec une péridurale :

  • la première phase du travail a duré en moyenne deux heures de plus ;

  • la deuxième phase a duré une heure de plus ;

  • plus de la moitié de ces femmes ont eu besoin d’ocytocine pour intensifier le travail car la péridurale avait ralenti ou stoppé les contractions ;

  • quatre fois plus de femmes ont eu des bébés qui se présentaient dans la mauvaise position ;

  • deux fois plus de femmes ont eu recours aux forceps et aux ventouses ;

  • un quart d’entre elles (25%) a accouché sous césarienne (comparé aux 2% pour le groupe qui avait choisi un accouchement naturel)

3) Etre plus libre pendant le travail

L’accouchement naturel permet de vous déplacer librement et d’aider votre bébé à descendre dans votre bassin. La liberté de mouvement rend le travail plus facile, et plus rapide. De plus ne pas choisir la péridurale, c'est pouvoir continuer de manger et de s'hydrater durant le travail.


4) Facilite l'allaitement

Il ne faut pas oublier que tous les produits qui sont injectés à la maman le sont également au bébé. En cas de péridurale le bébé reçoit donc une dose d'anesthésie. Les conséquences, il a moins de force, lorsqu'il né il peut être endormi et avoir du mal à téter, cela est donc une entrave au bon déroulement de l'allaitement.


Selon la Leche League, la péridurale peut entraîner les problèmes d’allaitement suivants :

  • Le bébé et/ou la maman peuvent être somnolents ou moins alertes et retarder ainsi la première tétée.

  • La capacité du bébé à sucer, avaler et respirer peut être désorganisée.

  • Le verrouillage du bébé et son réflexe de succion peuvent être retardés.


5) Récupération plus rapide après l'accouchement

Une femme qui n'a pas eu la péridurale récupère plus facilement de son accouchement.


6) Booste sa confiance en soi

Enfin le dernier argument est de booster votre confiance en vous. Après avoir réussi à accoucher sans péridurale vous avez une force, et une confiance boostée. Vous êtes fière de vous.


Alors convaincue ? A vous de faire votre choix en votre âme et conscience.


En vidéo :


33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout