top of page

Lettre à ma maman

~ A toutes les mamans d'un bébé~

Tu sais maman, je vois bien parfois que cela ne tourne pas rond, que tu fais les choses par automate, qu’à force de trop réfléchir, ton mental a pris le dessus et étouffé ta petite flamme qui brûle à l’intérieur de toi.

Je sais maman que tu as des préoccupations sur l’avenir, et que tu peines à te réjouir du quotidien.

Je sais combien parfois c’est difficile d’être ici sur terre, tous ces défis à relever, à surpasser. Parfois tu mets un masque pour faire bonne figure et ressembler à ce que tu crois, qu’on attend de toi.


Mais maman, je te vois. Je te perce. Derrière cette façade, cette bonne figure, je perçois ta solitude, ta mélancolie, et même parfois ton envie d’ailleurs.


Au lieu de vouloir à tout prix garder la tête hors de l’eau, ose plonger dans tes sentiments, plonger dans ton intérieur. Car parfois tu sais un bon plongeon est nécessaire et permet de remonter ensuite.


Il n’y a pas de mal maman à montrer sa fragilité, sa sensibilité. 𝗧𝘂 𝗻’𝗮𝘀 𝗽𝗮𝘀 𝗯𝗲𝘀𝗼𝗶𝗻 𝗱’𝗲̂𝘁𝗿𝗲 𝘂𝗻𝗲 𝘀𝘂𝗽𝗲𝗿 𝗵𝗲́𝗿𝗼 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝘁𝗼𝘂𝘁𝗲 𝗹𝗮 𝗺𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗮𝘂 𝘁𝗿𝗮𝘃𝗮𝗶𝗹 𝘁𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗷𝗼𝘂𝗿𝘀, 𝗰𝗮𝗿 𝗲𝗻 𝗲́𝘁𝗮𝗻𝘁 𝗱𝗲́𝗷𝗮̀ 𝘁𝗼𝗶-𝗺𝗲̂𝗺𝗲 𝘁𝘂 𝗲𝘀 𝗺𝗼𝗻 𝗵𝗲́𝗿𝗼𝗶̈𝗻𝗲 𝗽𝗿𝗲́𝗳𝗲́𝗿𝗲́𝗲.


Et cette petite flamme est toujours là, à l’intérieur de toi, et tu peux choisir de la faire grandir, de lui laisser de la place, du silence.


Tu sais maman quelle est la chose la plus importante que tu puisses faire pour moi, c’est être toi-même, être dans la joie, dans l’amour de ce que tu fais, et pas seulement le samedi soir quand tu t’octroies une petite pause. C’est apprécier le moment présent, c’est apprécier le chemin, les expériences. 𝗘𝗻 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗺𝗼𝗶𝗻𝘀, 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝘃𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗽𝗹𝘂𝘀.


Parfois tu peux simplement choisir de rester là, sans rien faire, et ce n’est pas rien, c’est te remplir, c’est remplir ton réservoir. 𝗖𝗮𝗿 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲 𝘀𝗼𝗶𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗮𝘂𝘁𝗿𝗲𝘀, 𝗶𝗹 𝗳𝗮𝘂𝘁 𝗱’𝗮𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗾𝘂𝗲 𝘁𝘂 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗻𝗲𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗻 𝗱𝗲 𝘁𝗼𝗶.


Je n’ai ni besoin d’une maison bien rangée 24h/24, ni de plats maison à tous les repas, ni de vêtements repassés, juste du temps dans tes bras.


Ma maman tu fais quelque chose d’extraordinaire, et de mon point de vue de bébé maman tu es une déesse, ma déesse d’amour et je suis tellement fière de toi ma petite maman.

Tu n’as pas à impressionner le monde, quand déjà tu m’impressionnes moi.

𝗠𝗮𝗺𝗮𝗻 𝗿𝗮𝗽𝗽𝗲𝗹𝗹𝗲 𝘁𝗼𝗶 𝗱𝗲 𝘁𝗼𝘂𝘁𝗲𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗺𝗮𝗺𝗮𝗻𝘀, 𝗰’𝗲𝘀𝘁 𝘁𝗼𝗶, 𝗰’𝗲𝘀𝘁 𝘁𝗼𝗶 𝗾𝘂𝗲 𝗷’𝗮𝗶 𝗰𝗵𝗼𝗶𝘀𝗶, 𝗲𝘁 𝗰’𝗲𝘀𝘁 𝘁𝗼𝗶 𝗾𝘂𝗶 𝗮 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗹𝗮𝗰𝗲 𝘀𝗶 𝘀𝗽𝗲́𝗰𝗶𝗮𝗹𝗲 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗺𝗼𝗻 𝗰œ𝘂𝗿.


Ma maman je t’aime au delà des étoiles



Version audio :


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page