top of page

A tous les aînés qui ont un frère, une soeur

A tous les aînés, qui sont encore si petit


Mon Lucas, mon loulou mon amour.


Tu as fait de moi une maman, toi mon aîné, tu as essuyé les plâtres dans ma recherche de la maternité. J’ai tellement appris à tes côtés.


Tel un ange aux boucles blondes et aux yeux bleus incroyables, tu as tout balayé ma vie. Grâce à toi je me suis trouvé, retrouvé, j’ai tellement changé depuis ces 4 années, plus que dans les 32 premières.


Tu m’as reconnecté à mon essence, à mon intuition.


J’ai pu identifier ma mission de vie, aider des femmes sur leur chemin de la maternité sacrée.


Devenir ta maman a été un vrai bouleversement, un tsunami. J’ai vécu des hauts et des bas, mais ton sourire a toujours été une bouée de sauvetage dans les moments difficiles.


Cette année n’a pas été facile pour toi, tu as dû partager ta maman et ton papa avec ce petit être apparu soudainement ta vie. Tellement petit et pourtant il a pris beaucoup de place. Tu as parfois cru qu’il prenait une partie de ta place.


Alors que ta place est toujours là dans mon cœur.

Tu seras toujours mon premier garçon, mon loulou d’amour.


Tantôt rebelle, tanto émotionnel et réservé tu me fais beaucoup penser à moi petite, mais tu es Lucas, unique et incroyable en ton genre.


Je t’aime bien plus qu’au-delà des étoiles.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Los comentarios se han desactivado.
bottom of page